Lorsque je peins, je peins pour le Divin, pour la Vie, je peins « en ma prière d’Amour à la Vie », ou ce que l’on peut appeler « le Divin ».
Je peins la rencontre sacrée entre le Divin et l’Humain.
Je peins le cheminement de l’âme à travers le temps et l’espace.

Pour chaque peinture d’Âme ou, plutôt, peinture vibratoire de l’Être, je me mets en lien avec l’Âme de la personne, en résonance avec son immensité indicible, avec sa partie plus incarnée, l’Âme, puis avec sa personnalité et je peins.

Je reçois des symboles, des structures géométriques (la géométrie sacrée de l’Être) que je peins directement sur la toile blanche, même si elles ne se voient pas toujours au final puisqu’elles sont parfois recouvertes par la suite.
On en distingue quelquefois une simple trace ou elles réapparaissent en format réduit.

Je vois ensuite des images descendre devant moi, des couleurs, des représentations symboliques, des ”flashes” de vies passées que la personne a absolument besoin de recontacter pour avancer sur le chemin de sa mission d’âme.

Je sens et je peins les grandes influences aidantes de son Être (forces vitales, énergies, animaux de pouvoir, grandes guidances divines) et de ses différentes expériences ainsi que la résolution karmique que l’Âme a choisi de vivre.

Souvent les grandes libérations de notre Être se matérialisent dans nos vies par  la réalisation de notre œuvre alchimique (pour moi, Oumrazaï).

Cette œuvre alchimique a un grand pouvoir dans nos vies et nous ouvre la porte de la guérison fondamentale de notre âme, de son épanouissement.

Une grande paix s’installe alors en nous.
L’union de cette réalisation et de cet épanouissement nous offre à vivre le fleurissement de l’être.

La peinture d’Âme que je réalise contient les éléments vibratoires majeurs jalonnant ce parcours et s’étendant sur un ensemble d’années.

Au fil du temps, la personne entre en résonance
et intègre ces éléments et chaque partie du tableau une à une. Ces peintures sont à la fois comme un support et une ”carte routière” qui décrit le chemin à parcourir.

Cela se produit en plusieurs étapes et l’accueil ou l’arrivée de la peinture peut s’échelonner sur plusieurs mois.

Ce n’est pas moi qui décide ; cela a lieu en parallèle à l’avancée intérieure de la personne pour qui je réalise le tableau. Elle connaît souvent de grandes traversées, de grandes ”aventures” de conscience pendant que je peins. Et je suis parfois obligée d’arrêter et d’attendre qu’elle ait intégré certaines parties pour pouvoir poursuivre.

Dans ces moments-là, je pose souvent la toile au sol, dépose des cristaux à certains endroits et accompagne ce mouvement plusieurs jours durant avant de reprendre.

Je vous propose de me contacter, afin d’échanger ensemble avant toute commande.

Quelques exemples...

  • Il m’est arrivé de peindre tout un tableau en couleurs ”inversées” – c’est-à-dire en utilisant les couleurs complémentaires de celles qui seront ”visibles” à la fin – pour que la vibration du spectre soit totale et que la personne puisse intégrer l’ensemble des degrés des symboles représentés.
  • Il m’est également arrivé de devoir peindre la toile avec les sept couleurs de l’arc-en-ciel superposées, couche par couche, avant de commencer à recevoir les éléments à représenter.

 

  • Il m’arrive aussi assez souvent de recouvrir la toile de pigment doré ou argenté ou les deux avant que n’arrivent les couleurs visibles du fond du tableau.
    Cela a trait à la vibration de l’âme (doré : âme + yang, argenté : âme + yin) et arrive lorsque la personne a besoin d’aide pour se reconnecter à la véritable vibration de son âme.
  • Souvent, j’utilise une des Eaux sacrées de la Terre – dont je mets quelques gouttes dans la peinture ou directement sur la toile – ou une infime quantité d’un élément particulier dont a besoin la personne (terre, miel, or, argent, épice…). Il m’arrive fréquemment de ”pleurer d’Amour” lorsque je peins accompagnée par des êtres spirituels puissants. Je prélève alors ces ”larmes sacrées” pour les déposer sur la toile.

Lorsque je peins, cela revêt toujours la forme d’une prière vivante.
Je prie, je chante, je danse, je médite, je gravis chacun des échelons de cette guérison-intégration et je descends, marche après marche, dans les fondements de mon être pour incarner, intégrer et témoigner vibratoirement de chacune des étapes de ce cheminement qui est proposé à la personne commanditaire du tableau.

Chaque tableau est une surprise. Je ne m’attends jamais à ce qui vient.
C’est une découverte absolue et je suis consciente de ma chance de pouvoir moi-même intégrer tous ces différents degrés d’évolution avant de ”confier” la toile à celui ou celle à qui elle appartient vraiment.

Remise du tableau

La remise du tableau est un moment sacré, d’une grande intensité. Il y a comme une reconnaissance partagée qui s’opère entre le tableau et la personne à qui il est destiné.
Une reconnaissance sacrée de l’Être en lui-même. Soudain (ou petit à petit), il comprend qui il est vraiment.
Il y a souvent un message, une ”poésie d’âme” qui accompagne le tableau, que j’écris, lis et remets à son destinataire lors de cette ”passation-intégration”.

Il arrive enfin que certaines personnes mettent un certain temps à reconnaître telle ou telle partie du tableau comme étant une partie d’elle-même, généralement parce que c’est trop beau ou trop intense émotionnellement pour elles de s’ouvrir à cette partie de leur être.

Chaque peinture est un voyage dans l’immensité d’un être.
Un univers entier que je visite avec beaucoup d’amour et de respect.
Un univers que je révèle à lui-même.

Le format des toiles est lui aussi canalisé. Mais il s’agit en général de grands formats, pouvant aller de 80 cm x 80 cm à 120 cm x 150 cm
voire 110 cm x 220 cm !

Je vous propose de me contacter, afin d’échanger ensemble avant toute commande.

Fermer le menu
×
×

Panier